Bookmarks

Chimiothérapie adjuvante

La chimiothérapie fait appel à des médicaments pour combattre et détruire les cellules cancéreuses dans l’organisme. Il s’agit d’un traitement systémique, c’est-à-dire qu’il passe dans le sang et affecte tout le corps. La chimiothérapie peut s’attaquer aux cellules cancéreuses à l’emplacement où le cancer a pris naissance, mais également à celles présentes dans une autre partie du corps.

Une chimiothérapie administrée après une chirurgie est dite adjuvante. (Avant une chirurgie, on parle de chimiothérapie néoadjuvante.) Selon le statut de vos ganglions lymphatiques ainsi que la taille et le type de la tumeur, il se peut que vous n’ayez pas à suivre à la fois des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Votre oncologue ou radio-oncologue sera en mesure de vous fournir plus d’information sur les avantages de la radiothérapie après la chimiothérapie en fonction de votre cas particulier.

La chimiothérapie est plus efficace dans certains cas que dans d’autres. Il est important pour vous de comprendre dans quelle mesure la chimiothérapie sera efficace selon votre groupe d’âge et le type de cancer dont vous êtes atteint(e). Si vous souhaitez avoir un enfant, vous devez connaître les effets que peut avoir la chimiothérapie sur la fertilité.

La chimiothérapie est conseillée dans les cas suivants :

  • Ganglions positifs (peu importe l’état des récepteurs)
  • Cancer HER2 positif
  • Cancer du sein triple négatif
  • Femmes âgées de moins de 40 ans

En général, la chimiothérapie qu’on administre pour le cancer du sein est une association de deux ou trois médicaments différents. Ces associations sont appelées des régimes de traitement. Demandez à votre médecin de vous dire si vous êtes admissible à plus d’un régime de traitement et, si c’est le cas, de vous énumérer les avantages et les inconvénients de chacun (p. ex., résultats cliniques, effets secondaires). Il convient de rappeler que votre admissibilité aux différents types de traitement dépend de l’état de vos récepteurs hormonaux et d’autres facteurs tumoraux.

Dans certains cas, on pourrait vous proposer de passer le test Oncotype DX pour votre tumeur. Ce test vise à évaluer l’activité de certains gènes à partir du tissu tumoral et permet d’obtenir un score de récidive. Ce score indique si vous bénéficierez de la chimiothérapie et vous aide grandement à prendre la décision de recevoir ou non ce type de traitement si vous avez une tumeur ER/PR positive SANS ATTEINTE GANGLIONNAIRE.

Les associations chimiothérapeutiques les plus couramment utilisées sont les suivantes :

  • CMF : cyclophosphamide (CytoxanMD), méthotrexate et 5-fluorouracil (fluorouracil, 5-FU)
  • CAF (ou FAC) : cyclophosphamide, doxorubicine (AdriamycinMD) et 5-fluorouracil
  • AC : doxorubicine et cyclophosphamide12
  • EC : épirubicine (EllenceMD) et cyclophosphamide
  • T→AC : docétaxel (TaxotereMD) suivi de doxorubicine et de cyclophosphamide
  • AC→T : doxorubicine et cyclophosphamide suivis de paclitaxel (TaxolMD) ou de docétaxel. Le trastuzumab (HerceptinMD) peut être administré en association avec le paclitaxel ou le docétaxel pour traiter des tumeurs HER2/neu positives.
  • A→CMF : doxorubicine suivie de CMF
  • CEF (ou FEC) : cyclophosphamide, épirubicine et 5-fluorouracil (peuvent être suivis de docétaxel)
  • TC : docétaxel et cyclophosphamide
  • TCH : docétaxel, carboplatine et trastuzumab (Herceptin), pour traiter les tumeurs HER2 positives

next steps: